Commencez… avant d’être prêt à commencer!

On a presque tous un projet qui nous tient à cœur mais qu’on retarde à commencer parce que nous ne sommes pas prêt.

On attend que les astres s’enlignent…
On attend d’avoir prévu chacun des détails…
On attend quelqu’un…
On attend lorsque les enfants seront grands…
On attend d’avoir plus d’argent
On attend de mieux comprendre tous les tenants et aboutissants…

On ne fini pas d’attendre!

Cette « maladie » a un nom : le perfectionnisme.

Bien entendu, le perfectionnisme a sa place. Par exemple, je n’apprécierais pas que mon chirurgien cardiaque ne soit pas un perfectionniste dans ses interventions.

Par contre, dans la majorité des cas, le perfectionnisme ne fait que nous fournir une excuse pour ne pas affronter notre insécurité face à ce qui doit être fait. J’en ai longtemps été atteint, je sais de quoi je parle!

Maintenant que je suis plus zen, j’aborde les projets de la façon suivante :

1. J’utilise mon instinct
Nous possédons tous un petit « buzzer » dans notre cerveau qui nous averti lorsque quelque chose cloche. Pendant longtemps, j’ai omis de l’écouter et me fiais uniquement à ce que je pouvais calculer & analyser (je suis ingénieur…).

En utilisant mon instinct, je me fie à mon expérience et à mes aptitudes naturelles. Je fais un effort conscient pour ne pas trop penser (et, par le fait même, stagner…) afin de passer a l’action plus rapidement.

2. Je sépare le projet en petites parcelles
En séparant mon projet en petites parcelles, elles sont beaucoup moins intimidantes. Par le fait même, elles ont moins d’impact sur l’ensemble du projet et peuvent être réalignées plus facilement.

3. Je commence même si je ne suis pas certain
Je choisis la première étape du projet et je commence, coûte que coûte. Si jamais je me surprends à me questionner et ralentir, je me demande : Dans 20 ans, est-ce que je vais me rappeler des petites imperfections du projet ou plutôt du simple fait de l’avoir réalisé?

4. Je m’ajuste en cours de route
Le fait de commencer même si tout n’est pas parfait ne veut pas dire que le résultat ne sera pas d’excellente qualité. Au contraire, je m’ajuste constamment et prends les décisions qui s’imposent afin de me rapprocher le plus possible de mon objectif idéal.