Attention! Vous souffrez probablement d’agnosie!

Malheureusement, nous en sommes tous victimes de temps à autre.

Vous savez, ce trouble qui consiste à ne pas reconnaître ce que l’on voit, entend ou touche?

Pour certains, il s’agit d’une véritable maladie mais pour la majorité des gens, il s’agit simplement d’une accoutumance aux choses qui vont de travers dans notre organisation et que nous finissons par ne plus voir.

La maladie a encore plus de chance de persister lorsqu’on a la mentalité du “on a toujours fait ça comme ça…“.

Comme vous pouvez le constater, le fait d’en être atteint peut avoir de graves conséquences pour notre entreprise et encore plus lorsque l’on veut décomplexifier celle-ci et la rendre plus profitable.

Il est alors impératif de réapprendre à voir ce qu’on ne voit plus.

Ce n’est pas facile et ça demande parfois une démarche élaborée qui requiert plus qu’un article de 200 mots pour être expliquée.

Quoi qu’il en soit, je vous propose tout de même trois choses simples que vous pouvez faire et qui auront le mérite de vous mettre sur la bonne piste.

1. Faire un effort intentionnel et délibéré pour voir
Essayé de vous mettre dans les chaussures de quelqu’un qui visite votre entreprise pour la première fois. Qu’est-ce qui vous semblerait inhabituel ou bizarre? Quelles questions vous poseriez-vous? Mieux encore: demandez à un véritable étranger de visiter votre entreprise et de vous poser toutes les questions qu’il aura en tête: vous n’aimerez peut-être pas les réponses que vous lui donnerez!

2. Marchez dans les souliers… de vos produits/services!
Faites cet exercice qui peut être très révélateur. Si vous pouvez le faire physiquement, tant mieux! Sinon, imaginez-vous faire tout le chemin à partir de la commande du client jusqu’à la livraison du produit/service.

Combien de fois repassez-vous au même endroit? Faites-vous du surplace? Ou pire, retournez-vous sur vos pas? Y aurait-il eu un chemin plus simple?

3. Demandez-vous “Pourquoi”… 5 fois!
Il s’agit d’une vieille technique de résolution de problèmes développée dans les années 30 mais que je trouve utile pour toutes sortes de situations. Dans ce cas-ci, elle nous aide à mieux voir et comprendre ce qui se passe dans notre organisation.

En résumé, il s’agit de choisir une action particulière et de se demander : Pourquoi fait-on ça?

Ensuite, il s’agit de questionner les réponses quatre fois de plus en demandant “Pourquoi ?” chaque fois.

Si la réponse finale n’est pas probante, cette action mérite probablement d’être éliminée ou modifiée.